La participation québécoise au sein des comités techniques de l'AIPCR et le partage des connaissances

Vendredi 21 décembre 2012
AIPCR-Québec
aipcr.jpg
Lise Fournier
Coordonnatrice technique du comité AIPCR-Québec et membre active du CT 3.2 Conception et exploitation d'infrastructures routières plus sûres
Comité AIPCR-Québec

Les comités techniques de l’Association mondiale de la route  (AIPCR) ont débuté leurs travaux pour le cycle 2012-2015, à  l’occasion des réunions de démarrage qui ont eu lieu à Paris en  mars dernier et s’affairent maintenant à établir les balises pour réaliser les produits reliés aux Stratégies et aux Enjeux du Plan stratégique 2012-2015 qui leur ont été attribués. Le nombre des représentants québécois participant à cet effort s’est accru  substantiellement en vue de ce nouveau cycle, notamment en ce qui a trait aux représentants provenant d’autorités municipales, d’entreprises privées ou d’autres organismes.

De fait, trente-trois experts québécois participent présentement aux travaux de ces dix-sept comités techniques (eux-mêmes  composés au total de plus de 1000 experts internationaux).  Vingt-et-un de ces représentants proviennent du ministère des Transports du Québec et douze du secteur privé (firmes de  génie-conseil, autorités municipales, institutions d’enseignement, organismes gouvernementaux ou autres). Ces membres désignés,  les vôtres en fait, ont la responsabilité de représenter et de  défendre les intérêts de la communauté routière québécoise dans son ensemble auprès de l’AIPCR et de s’enquérir des façons de faire  des autres pays, de manière à retirer le maximum de retombées pour le Québec.

Certains comités techniques comptent plus d’un membre du Québec.  Une telle représentation implique des membres qui proviennent des secteurs public et privé. Par leurs compétences diversifiées  et leurs points de vue complémentaires dans des domaines spécifiques, ces membres contribuent respectivement à l’apport d’idées nouvelles, particulièrement dans les domaines où l’expertise  québécoise se concentre dans un petit nombre d’établissements  et d’organismes. Leur participation contribue à l’avancement des travaux et à l’application de concepts fondamentaux en vue de transfert de connaissances.

Arrimage de l’AIPCR avec les activités des Tables d’expertise de l’AQTr

Le Comité AIPCR-Québec a pour mission de représenter l’AIPCR au Québec et d’en assurer le rayonnement. Intégré à l’AQTr en 1997,  il en est la direction internationale, coordonnant ainsi la participation de la communauté routière québécoise aux activités de l’AIPCR et  assurant également la promotion du savoir-faire québécois en  matière de transport routier.

Mais à l’échelle nationale et en raison des domaines techniques communs aux deux associations, un arrimage entre l’AIPCR-Québec  et l’AQTr est incontournable. Cet arrimage vise, entre autres,  une harmonisation entre les travaux des comités techniques de l’AIPCR et ceux des Tables d’expertise de l’AQTr. Les objectifs liés à cette harmonisation consistent principalement à assurer une  diffusion des travaux des comités techniques de l’AIPCR au sein de la communauté québécoise des transports, à alimenter les travaux  des Tables d’expertise de l’AQTr et à bénéficier de l’expertise  au sein de celles-ci en réponse aux différents enjeux traités par  les comités techniques.

La présence de membres des comités techniques de l’AIPCR dans des Tables d’expertise contribue à l’atteinte de ces objectifs tout  en maintenant un lien avec celles-ci. Alors que ces dernières se fixent un plan de travail sur un horizon de deux ans, les comités techniques de l’AIPCR suivent le plan stratégique de l’Association qui couvre, quant à lui, une période de quatre années. Toutefois,  les deux entités proposent une structure de travail, des enjeux à considérer et des produits livrables bien précis. De fait, les deux associations sont dotées d’un plan de travail qui favorise la concertation.

Le tableau suivant présente la corrélation entre certaines Tables  d’expertise de l’AQTr et des comités techniques de l’AIPCR.  Déjà, des membres de comités techniques assurent une présence assidue aux réunions des Tables d’expertise correspondantes,  servant ainsi d’appui à la collecte d’informations et, réciproquement, à la diffusion auprès de la communauté routière québécoise des  informations recueillies au sein des comités techniques. Dans d’autres cas, le processus de jumelage est en cours.

Nul doute que cette initiative s’inscrit dans la mission de l’AIPCR concernant le partage et l’échange de connaissances sur les politiques et les pratiques dans le domaine de la route et du transport routier dans un contexte intégré de transport durable et d’aménagement du territoire.

Corrélation entre certaines Tables d'expertise et comités techniques
Référence : Corrélation entre certaines Tables d'expertise et comités techniques.

Autres articles

Sur la toile

https://www.ville-rail-transports.com/ferroviaire/investir-milliards-deuros/
12 mars 2019

Ville Rail & Transports

https://www.ledevoir.com/societe/transports-urbanisme/549575/ouvrir-les-portes-des-taxis-aux-courses-partagees
11 mars 2019

Le Devoir

https://www.lapresse.ca/affaires/economie/transports/201903/11/01-5217837-lion-lance-le-premier-camion-electrique-de-classe-8.php
11 mars 2019

La Presse