Réinventer nos villes

Mardi 11 avril 2017
Mobilité durable, Transport alternatif, Transport de personnes
navette_ev.png
Yves Provencher
Directeur Transport et énergie
FPInnovations

Les rues les plus attirantes et les plus primées dans le monde sont le plus souvent présentées avec des gens qui s’y prélassent, s’y amusent ou vaquent à leurs occupations. On y voit rarement des rues bondées de voitures même pour montrer des rues prospères. En effet, les quartiers modernes et les projets urbains les plus novateurs font désormais place aux gens et non plus aux voitures.

L’espace urbain s’est totalement réinventé ces dernières décennies sans pour autant négliger la mobilité. On ne scinde ainsi plus les espaces en lieux réservés à la circulation véhiculaire ou à l’espace piétonnier. On crée plutôt des espaces à usages mixtes ou mobilité côtoie espace de vie. Les lieux peuvent même changer de vocation plusieurs fois au cours d’une même journée.

La revitalisation des centres-villes, même en Amérique du Nord, doit se réaliser dans le contexte actuel et non tourné vers le passé. Lorsqu’on revoit l’espace urbain, on souhaite préserver la diversité de son offre, son accessibilité et son histoire. Les plus beaux succès de revitalisation d’un centre-ville sont ceux où l’offre s’est préoccupée de l’expérience des visiteurs, des utilisateurs, ce qui a permis d’ajouter une grande valeur pour les riverains et les occupants.

De plus, les espaces urbains les plus réussis sont aussi ceux qui se transforment au gré des besoins, parfois plusieurs fois dans une même journée. En effet, il n’est pas rare de voir dans les villes et les communes les plus dynamiques d’Europe des places centrales être le théâtre d’un marché le matin, laisser place à des activités ludiques en mi-journée puis à la restauration ou aux spectacles en soirée. Il est donc possible d’intégrer rue marchande et commerciale tout en y associant des activités festives et ludiques. Il est terminé le temps où ces activités étaient compartimentées, voire entraient en compétition.

Comment y arriver? En développant un concept de rue dynamique aux espaces polyvalents et surtout en y présentant une offre de mobilité attrayante, verte et résolument tournée vers l’avenir. Cette offre doit assurer un déplacement efficace des utilisateurs et des visiteurs tout en s’intégrant de manière harmonieuse au site extraordinaire que représente un centre-ville.

Bien que ces espaces doivent favoriser la piétonisation, ils doivent aussi offrir une solution alternative aux personnes à mobilité réduite et aux clients aux bras chargés d’emplettes. Pour assurer une plus grande harmonie, on se doit de proposer des véhicules de transport collectif à taille humaine et, bien sûr, électriques, conviviaux et attrayants. Une navette électrique de petite taille est tout à fait adaptée à ce type d’environnement.

Aussi, nous proposons une navette silencieuse, relativement petite, d’une dizaine de passagers, dans laquelle il est facile de monter et de descendre. Une navette de cette taille est peu exigeante en infrastructures et permet d’offrir une meilleure fréquence de passages. Elle dispose de quelques places assises et d’espaces suffisants pour accueillir la clientèle debout et ses emplettes.

Les navettes empruntent des circuits adaptés aux heures de la journée et la période de l’année. On peut également tirer profit de leur flexibilité lors de grands événements (festivals, compétitions sportives ou autres) pour rediriger les navettes de manière ponctuelle.

En raison de sa flexibilité et sa faible empreinte, la navette électrique peut être déployée progressivement selon l’avancement des phases de réfection des espaces urbains. Cette approche minimise les risques et permet un ajustement dynamique de l’offre à la demande.

Modèle d’affaires

Nous sommes d’avis qu’il faudrait aller au-delà du petit véhicule générique et développer des véhicules iconiques pour les divers environnements. Les commerces, tout comme les grandes sociétés (Telecom, services financiers, compagnies aériennes...) voudront s’y associer. Les navettes pourraient être conçues pour accueillir une publicité corporative de bon goût; il existe des exemples canadiens en ce sens. Il est donc possible de monter un modèle d’affaires qui permet de rentabiliser ces navettes en considérant leur coût d’acquisition et de fonctionnement. De plus, on pourrait aussi munir ces navettes d’écrans internes qui renseigneraient les utilisateurs sur les activités, les attraits de la ville et les promotions de divers commerçants, ce qui pourrait ajouter aux revenus publicitaires.

Il faut agir!

Le modèle proposé est réalisable tant techniquement que financièrement. Comme il n’exige que des infrastructures très légères et qu’il peut être déployé progressivement, les risques sont minimisés.

Les approches traditionnelles, où chaque espace possède une mission unique, ne répondent plus aux besoins des usagers. Les espaces urbains modernes se redessinent plusieurs fois au cours de l’année, voire d’une même journée. De plus, on ne peut plus redéfinir un espace urbain sans y intégrer un système de mobilité moderne. Cette modernité appelle des concepts compacts, conviviaux, attrayants, verts et surtout novateurs. Novateurs dans leur conception, leur déploiement et leur financement.

Notre groupe croit que la navette électrique, telle que présentée dans cet article, est la solution pour plusieurs projets de revitalisation d’espaces urbains. Elle exige une vision et une concertation des riverains. Ce concept est considéré par plusieurs comme le chaînon manquant dans le développement urbain.

Du même auteur

Sur la toile

https://www.ville-rail-transports.com/ferroviaire/investir-milliards-deuros/
12 mars 2019

Ville Rail & Transports

https://www.ledevoir.com/societe/transports-urbanisme/549575/ouvrir-les-portes-des-taxis-aux-courses-partagees
11 mars 2019

Le Devoir

https://www.lapresse.ca/affaires/economie/transports/201903/11/01-5217837-lion-lance-le-premier-camion-electrique-de-classe-8.php
11 mars 2019

La Presse