L’Institut de l’électrification et des transports intelligents, positionner Montréal au cœur de la mobilité du futur

Mardi 30 janvier 2018
Recherche/Innovation
aqrr_institut_site.jpg
Luc Couillard
Conseiller en aménagement
Ville de Montréal
Jean-François Tremblay
Institut de l’électrification et des transports intelligents

L’Institut de l’électrification et des transports intelligents est issu d’un mouvement transversal initié par la Ville de Montréal. À terme, il regroupera les acteurs incontournables des secteurs de l’électrification et des transports intelligents. Cet article présente sommairement les principaux services qui seront offerts par l’Institut et situe son rôle au sein de l’écosystème.

CONTEXTE DE DÉMARRAGE

La Stratégie d’électrification des transports 2016-2020 adoptée par la Ville de Montréal est à l’origine de la création de l’Institut de l’électrification et des transports intelligents. Par le biais de sa Stratégie, la Ville entend tout mettre en œuvre pour traduire ses investissements et ses efforts dans l’électrification des transports en retombées concrètes. Plus précisément, trois objectifs la guident :

  1. Mobiliser les forces vives de la filière du transport électrique autour d’objectifs partagés;
  2. Utiliser les initiatives en électrification des transports comme leviers afin de favoriser les retombées pour les entreprises et les institutions locales;
  3. Accroître l’attractivité de Montréal comme lieu de localisation pour les entreprises et les institutions de ce secteur.

La création de l’Institut de l’électrification et des transports intelligents a été annoncée durant le 52e congrès annuel de l'Association québécoise des transports (AQTr), en avril dernier, par le maire de Montréal, M. Denis Coderre. Une contribution de 3,63 M$ pour deux ans a été accordée à l’Institut dans le cadre du déploiement de la Stratégie d'électrification des transports.

Cette vision de la mobilité du futur a été récompensée. En 2016, Montréal s’est vu décerner le prix « E-Visionary » remis par la World Electric Vehicle Association (WEVA). Elle a aussi remporté le prestigieux prix « Intelligent Community of the Year Award 2016 » décerné par l'Intelligent Community Forum. Enfin, en juillet dernier, la Fédération internationale de l’automobile (FIA) lui a décerné le prix FIA Smart Cities pour souligner ses efforts en faveur d’une mobilité plus durable.

Ces efforts en faveur d’une transition rapide vers l’électrification et les transports intelligents ont suscité énormément d’intérêt chez les constructeurs automobiles et divers fournisseurs qui étaient présents à Montréal dans le cadre du Hydro-Québec Montréal ePrix qui s’est tenu en juillet dernier dans les rues de Montréal.

METTRE À PROFIT LES FORCES VIVES DU GRAND MONTRÉAL

La ville de Montréal représente une plaque tournante idéale pour accueillir les activités de l’Institut. Sa taille et ses infrastructures lui confèrent un cadre expérimental représentatif d’une multitude de configurations des grandes villes internationales, dans des conditions climatiques très variées.

Son capital universitaire, ses centres de recherche de calibre mondial et sa haute teneur en créativité incitent également de grandes entreprises internationales à localiser leurs activités de R et D dans la région. L’Institut est d’ailleurs déjà à l’œuvre avec certaines de ces entreprises pour renforcer le pouvoir d’attraction de la grande région de Montréal et se positionner en tant que zone de recherche et d’expérimentation phare dans le domaine de l’électrification et des transports intelligents.

L’expertise et la renommée de Montréal dans des secteurs de pointe reliés aux technologies du futur, telles que l’intelligence artificielle et la recherche algorithmique reliée à la gestion des données, sont également des atouts incontournables pour réaliser la mobilité de demain.

Montréal possède des caractéristiques uniques et l’enthousiasme requis pour devenir un chef de file mondial dans le domaine de la mobilité du futur. Par ailleurs, les politiques de la Ville incluent des projets structurants en matière d’électrification qui nécessitent ce point de jonction qu’est l’Institut.

ACCÉLÉRER L’ÉMERGENCE DES NOUVELLES SOLUTIONS EN MOBILITÉ INTELLIGENTE ET DURABLE

Dans la mesure où la mobilité durable et intelligente requiert des expertises présentes dans plusieurs filières au Québec, l’Institut aura également comme priorité de mettre en valeur et de catalyser les forces vives existantes au sein de l’écosystème pour générer rapidement des retombées économiques à Montréal, mais aussi à l’échelle nationale.

L’Institut devient ainsi le lieu par excellence pour permettre aux forces vives de l’écosystème de se coordonner et de se rencontrer afin d’offrir une action efficace aux industriels. 

L’Institut de l’électrification et des transports intelligents aura pour mandats de :

  • favoriser une plus grande synergie entre les partenaires régionaux de la mobilité durable en matière de recherche et développement;
  • stimuler la commercialisation des innovations et ainsi accélérer la croissance des entreprises;
  • et développer des partenariats internationaux.

Pour ce faire, l’Institut sera présent dans l'écosystème au travers des quatre grands axes d’activités suivants :

1. Expérimentations en milieu réel, urbain

L’Institut sera appelé à collaborer, en lien étroit avec la Ville de Montréal, aux corridors d’essai en milieu urbain qui se mettent actuellement en place. Les zones d’essais devraient permettre d’expérimenter des technologies et des services pouvant être offerts aux citoyens et aux entreprises. Les critères d’acceptabilité des projets seront relativement simples et les modes de collaboration agiles. L’un des critères impliquera d’accueillir des technologies ayant dépassés le stade de prototypage et ayant été testées en milieu sécuritaire, donc prêtes à être validées sur le plan commercial.

L'expérimentation de technologies et de services en conditions réelles sera une des grandes forces de l’Institut. Montréal fait preuve d’un leadership inégalé en permettant l’expérimentation des nouveaux concepts de mobilité électrique et durable au cœur de ses infrastructures, dans ses artères et son offre de stationnement.

Par le biais de ces expérimentations, l’Institut sera amené à développer et à rendre disponible une expertise unique en mobilité durable et intelligente en milieu urbain et, ainsi, à développer une communauté de pratiques stimulant le partage du savoir et de connaissances au sein de l’écosystème

2. Mobiliser les acteurs clefs autour de grands projets porteurs

Une industrie en transformation nécessite que des acteurs de secteurs transversaux se rencontrent et explorent ensemble de nouvelles opportunités de collaboration. Le transport intelligent est l’une de ces industries en pleine émergence où le rassemblement de ses principaux joueurs, réels et en devenir, permettra de mieux guider le secteur vers de nouvelles pistes commerciales. C’est dans cet esprit que l’Institut mobilisera des entreprises de différentes tailles, les principales grappes industrielles et les chaires de recherches vers des projets porteurs à l’échelle de l’écosystème. Des pistes sont actuellement explorées pour déterminer quel sera le premier projet mobilisateur sélectionné.

3. Valoriser les données en mode « Blockchain »

L’Institut favorisera la gestion et la valorisation de données reliées au transport électrique et intelligent à partir d'une plateforme de type « blockchain ». Cette nouvelle technologie, qui s’apprête à révolutionner Internet, assurera le stockage et la transmission d’informations de façon transparente et sécurisée. Elle fonctionnera sans organe central de contrôle, permettant ainsi un nouveau mode de collaboration entre les acteurs désirant échanger des valeurs.

La plateforme agira en tant que base de données favorisant le croisement d’information dans l’optique de les transformer en connaissance pertinente et créatrices de nouveaux créneaux d’activités pour les entreprises, mais aussi pour les villes, les chaires universitaires, et plusieurs autres acteurs. Cet axe d’activité est encore très nouveau, mais l’innovation qui pourrait en découler s’avère déjà très stratégique pour la région.

4. Inspirer la transformation sociétale

Transversalement aux activités précédentes, l'Institut explorera également l'impact social et sociétal des futures formes de la mobilité. La compréhension des attentes des citoyens et de leur expérience d’utilisation de ces récentes innovations est au cœur de la démarche de l’Institut dont l’un des buts est d’améliorer les conditions de vie en ville grâce à la mobilité de demain. Les informations récoltées seront utilisées afin d’adapter les solutions envisagées à la réalité des citoyens et d’enrichir la compréhension de leurs besoins auprès des entreprises innovantes. Les citoyens représentent une source de créativité importante permettant d’identifier des solutions de mobilité pertinentes et durables pour la ville de demain - il s’agit donc de mettre en place des mécanismes permettant de recueillir la voix des citoyens et de les impliquer dans le processus d’innovation. C’est dans cet esprit que l’Institut collaborera avec les différentes chaires universitaires pour développer cet axe de collaboration citoyenne et cet esprit de co-création.

***

En résumé, l’Institut de l’électrification et des transports intelligent permettra une meilleure synergie des efforts de recherche et de développement entre les partenaires régionaux de la mobilité durable, stimulera la commercialisation des innovations reliées et, ainsi, accélérera le développement de cette industrie porteuse. Il offrira aux manufacturiers les conditions nécessaires permettant d’expérimenter leurs nouvelles technologies en conditions urbaines réelles et facilitera leur processus de mise en marché. Dans cette optique, l’Institut favorisera également le développement de partenariats internationaux.

La grande région de Montréal possède tout le potentiel pour devenir un haut lieu d’attraction pour les entreprises, les centres de recherche ou les institutions souhaitant marquer l’avenir de l’électrification des transports et de la mobilité intelligente. Son succès repose désormais sur la capacité des acteurs clefs de l’écosystème à se mobiliser pour innover ensemble — tous les ingrédients sont rassemblés pour y parvenir.

L’Institut misera notamment sur la présence, à Montréal, de centres de recherche en intelligence artificielle d’envergure internationale, un aspect indispensable à l’évolution des technologies reliées aux véhicules autonomes. De plus, chaque étape des processus couverts par l’échelle de maturité technologique (TRL) peut être soutenue, développée et testée, en conditions fermées, semi-fermées et ouvertes, dans un rayon de 30 km du centre-ville de Montréal, une situation unique au monde.

Par ses réalisations et son engagement, l’Institut contribuera à réduire les émissions de carbone, à améliorer la fluidité des déplacements et à générer des retombées économiques porteuses, tout en permettant de bonifier la filière de la mobilité électrique et du transport intelligent du Québec. 

 

Sur la toile

https://www.ledevoir.com/societe/transports-urbanisme/538600/mobilite-les-douze-travaux-de-francois-legault
9 octobre 2018

Le Devoir

https://www.actu-transport-logistique.fr/routier/1-000-camions-hydrogene-hyundai-pour-les-chargeurs-suisse-509120.php
9 octobre 2018

Actu-transport-logistique

https://www.lapresse.ca/environnement/politique-verte/201810/08/01-5199481-le-quebec-doit-sattaquer-aux-transports-selon-des-environnementalistes.php
9 octobre 2018

La Presse