La collecte des données relatives à l'évaluation des défauts de la surface des chaussées - Rapport technique produit par le CT 4.2 Chaussées routières

Lundi 21 décembre 2015
Technologie, Gestion de la circulation, Infrastructures de transport, Logistique, Mobilité durable, Viabilité hivernale, Gouvernance, Sécurité et Aménagement
aipcr.jpg
Benoît Petitclerc
Ingénieur en électronique - Responsable du Secteur soutien technique
Ministère des Transports du Québec

Le comité 4.2 « Chaussées routières » a produit au cours du cycle de travail 2012-2015 un rapport technique qui a été présenté officiellement lors du Congrès mondial de la route.  Ce rapport porte sur la production et la collecte des données relatives à l’évaluation des défauts de la surface des chaussées,  de leur utilisation et de leur contrôle qualité.

Les chaussées routières constituent une partie importante des infrastructures publiques et sont conçues de manière à avoir une longue durée de vie, à être sécuritaires et à donner accès aux ressources à tous en tout temps.

L’évaluation après construction de l’état des chaussées sur une base régulière permet de réaliser une comparaison entre les caractéristiques des chaussées et les objectifs établis lors de la conception. Au cours de leur durée de vie, l’état de ces actifs est généralement suivi par les organisations routières afin de s’assurer que le réseau routier fournisse des conditions sécuritaires à l’ensemble des usagers. Ainsi, si les indicateurs produits à partir des données d’état indiquent que la performance souhaitée d’une chaussée est compromise ou ne respecte pas les normes de sécurité, les informations collectées sur les caractéristiques de surface peuvent alors être utilisées pour déterminer la cause du problème, aider à y remédier et enfin établir la priorité à accorder à la mise en œuvre de travaux en fonction des budgets disponibles.

De plus, pour une chaussée rendue à la fin de sa durée de vie, toutes les informations collectées au fil des années peuvent être utilisées pour la sélection de la meilleure solution pour sa réhabilitation  ou sa reconstruction.

Au-delà de ces utilisations, les données sur l’état des chaussées peuvent aussi servir à :

  • Évaluer la qualité de la construction (contrôle en chantier et suivi   de performance);
  • Établir des références;
  • Établir des modèles de dégradation des chaussées pour prédire   leur état futur;
  • Établir les indicateurs de performance du réseau (indicateur de   gestion);
  • Établir la performance des fournisseurs externes et des   concessionnaires;
  • Aider à la sélection des entretiens et des remplacements des   chaussées.

Ce rapport résume l’état actuel des techniques relatives à la collecte de données d’état des chaussées, mais renseigne aussi sur leur interaction avec le véhicule et la route. Il vise à donner un aperçu des pratiques actuelles et des nouvelles technologies. L’utilisation des données d’état est généralement bien décrite dans la littérature existante mais, comme mentionné ci-dessus, leur utilisation de plus en plus répandue dans plusieurs domaines du génie routier les rend dignes d’une discussion séparée pour chacune de ces applications. La portée de ce rapport se limite donc à la description des indicateurs qui sont dérivés de la donnée d’état et, le cas échéant, fournit des exemples d’utilisation de ces indicateurs dans le processus décisionnel.

Les techniques en développement ou toujours en phases expérimentales sont en grande partie non traitées. Le document vise à informer avec concision le lecteur de la gamme des technologies disponibles et à ne pas reproduire les nombreux détails qui existent ailleurs pour des technologies spécifiques. Le rapport n’inclut pas de discussion sur l’évaluation des conditions hivernales, laissant cette discussion plus spécialisée au comité sur la viabilité hivernale.

Le contenu du rapport se veut le suivant : les sections 2 à 5 décrivent chaque paramètre de l’état des chaussées couramment mesuré. Pour chaque paramètre, une définition et une description des méthodes de mesure communes en usage (une référence est fournie en ce qui concerne les équipements spécialisés) ainsi qu’une description des indicateurs qui découlent des données mesurées sont fournies.

Les sections 6 et 7 traitent de la nécessité pour les organisations routières d’avoir un plan robuste de gestion de la qualité dans la collecte de données des caractéristiques de la surface des chaussées. Les principes fondamentaux en contrôle qualité y sont discutés afin de produire des données pouvant être utilisées en toute confiance pour une prise de décision éclairée au sujet des choix technologiques et des scénarios d’investissements.

Enfin, quatre études de cas viennent compléter le rapport. Celles-ci portent sur :

  1. Le contrôle qualité des données d’état de la surface des   chaussées routières – Canada/Québec;
  2. Les nouveaux indicateurs pour l’aide à la décision – Japon;
  3. L’ajustement des spécifications relatives à la qualité de   roulement pour l’acceptation des travaux de construction   routière – Arabie Saoudite;
  4. Un portrait de l’état de la recherche et du développement   sur l’utilisation des capteurs qui sont contenus dans les   véhicules modernes afin de recueillir des données plus   fréquemment, bien que de plus faible qualité que celles   obtenues par équipements spécialisés – Belgique.

L’intégration au rapport de l’étude de cas concernant le processus de contrôle qualité des données d’état de la surface des chaussées routières au Québec constitue un bel exemple de mise en valeur du savoir-faire québécois dans ce domaine.

Sur la toile

https://fr.euronews.com/2019/05/15/une-start-up-suedoise-developpe-un-camion-autonome-pour-le-transport-de-marchandises
30 mai 2019

Euronews

https://www.journaldequebec.com/2019/05/16/enquete-origine-destination-2017-augmentation-du-nombre-de-deplacements-dans-la-region-de-quebec
16 mai 2019

Journal de Montréal

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1169830/traffic-reseau-routier-transport-commun
14 mai 2019

Ici Radio-Canada

Formation

Technologie Gestion de la circulation Gestion de la circulation Infrastructures de transport Logistique Mobilité durable Viabilité hivernale Gouvernance Sécurité et Aménagement
Technologie Gestion de la circulation Gestion de la circulation Infrastructures de transport Logistique Mobilité durable Viabilité hivernale Gouvernance Sécurité et Aménagement
Technologie Gestion de la circulation Gestion de la circulation Infrastructures de transport Logistique Mobilité durable Viabilité hivernale Gouvernance Sécurité et Aménagement