AIPCR : un plan stratégique 2016-2019 mobilisant et orienté vers les enjeux actuels

Lundi 21 décembre 2015
AIPCR-Québec
aipcr.jpg
Lise Fournier
Coordonnatrice technique du comité AIPCR-Québec et membre active du CT 3.2 Conception et exploitation d'infrastructures routières plus sûres
Comité AIPCR-Québec

À la création de l’Association mondiale de la route, le 29 avril 1909,  les préoccupations étaient centrées sur la conception d’infrastructures adaptées aux véhicules automobiles. Aujourd’hui, c’est le droit pour tous à une mobilité durable, en sécurité et respectueuse de l’environnement qui propulse les travaux de l’AIPCR. Se regrouper  pour partager les connaissances et rechercher des solutions adaptées : là est le moteur de l’Association.

Le Plan stratégique 2016-2019 est le sixième plan stratégique  de l’Association. Il a été adopté à l’occasion de la réunion du Conseil de l’AIPCR le 1er novembre dernier. La mission, la vision et les cibles communiquées assurent la continuité des sujets qui demeurent cruciaux et reflètent l’apparition de préoccupations reliées à la nécessité pour les infrastructures de résister à des conditions engendrées par des épisodes météorologiques extrêmes et ponctuels, et par les changements climatiques à long terme. Résultat d’un vaste processus de consultation auprès des premiers délégués, des membres des comités techniques et d’autres organisations, le Plan stratégique traduit, sous forme d’objectifs, d’enjeux et de livrables, les travaux de l’AIPCR. Il confirme l’objectif de l’Association de continuer à jouer le rôle de tribune internationale pour le recueil et le transfert des connaissances dans le secteur du transport routier. La différence la plus notable de ce nouveau plan stratégique est l’ajout d’un cinquième thème sur les changements climatiques et l’environnement, reflétant ainsi l’attention croissante portée sur ce sujet dans le monde entier. Un autre changement concerne les comités techniques et provient du constat que certains sujets d’étude mettent en jeu des investissements à long terme pour faciliter la continuité et le maintien des travaux associés aux produits phares, comme le Congrès de la Viabilité hivernale, le Manuel de sécurité routière et les travaux spécialisés sur les tunnels. Le plan stratégique renforce les capacités de l’Association à maintenir et à mettre à jour ces produits phares. En outre, la structure proposée reconduit un nouveau type d’instance de travail : les groupes d’étude. Ces derniers constituent une solution adaptée pour élaborer des productions spécifiques dans un court délai.

Pour réaliser ce plan stratégique, l’Association mettra en place des groupes de travail, en plus de sa structure organisationnelle habituelle, incluant un conseil, un comité exécutif, un secrétariat général, des commissions et des comités techniques. Dix-huit comités techniques travailleront sur des enjeux actuels en matière de routes et de systèmes de transport, répartis en cinq thèmes stratégiques portant respectivement sur : la gestion et la finance, l’accès et la mobilité, la sécurité, les infrastructures et, enfin, les changements climatiques, l’environnement et les catastrophes (tableau 1).

De façon particulière, le thème stratégique A a comme objectif d’encourager le développement de politiques et de stratégies aptes à assurer le bon fonctionnement des administrations de transport, à mesurer les performances et à adopter des mécanismes de financement répondant aux besoins en constante évolution de la communauté des transports. Il s’agira d’apporter des exemples de bonne gouvernance, de gestion de la performance, de méthodes d’évaluation et de mettre en lumière les efforts des administrations de transport en matière de prise en compte et de gestion des risques, ainsi qu’en matière d’introduction de stratégies de transfert de connaissances entre services fonctionnant à différents paliers de gouvernement. Le thème stratégique B s’intéresse à l’amélioration de l’offre d’accès et de mobilité, pour les usagers et pour l’activité économique, grâce à l’exploitation efficace des réseaux routiers et à leur intégration aux autres modes de transport. Les comités techniques et les groupes de travail du thème stratégique C viseront à améliorer la sécurité et l’efficacité du transport routier, notamment le déplacement des personnes et des marchandises sur le réseau, tout en diffusant largement les connaissances sur tous les aspects de la sécurité et en encourageant la mise en œuvre de pratiques positives. Pour leur part, les comités techniques regroupés sous le thème  stratégique D travailleront à améliorer la qualité et l’efficacité des infrastructures routières par une gestion du patrimoine en phase avec les attentes des usagers et les exigences des gouvernements. Enfin, le nouveau thème stratégique E a comme mission d’augmenter la résilience et de protéger les investissements en infrastructures de transport des impacts des changements climatiques tout en réduisant l’impact du transport routier sur l’environnement.

 Thèmes stratégiques, comités techniques et groupes d'études pour 2016-2019
Référence : Tableau 1 : Thèmes stratégiques, comités techniques et groupes d'études pour 2016-2019.

En complément des comités techniques, quatre groupes d’études seront créés. Ils traiteront respectivement du financement innovant, de la coordination entre les autorités nationales et infranationales, de la conception routière et des infrastructures pour des solutions de transport innovantes, de même que de la sûreté des infrastructures. Les groupes d’études qui auront un mandat plus limité devront achever leur travail en deux ans. De plus, des groupes d’études régionaux devront, en tant que structure de travail, prendre en compte correctement les besoins des pays membres à faible revenu et à revenu intermédiaire.

Par ailleurs, un coordonnateur de thème stratégique sera affecté à chaque thème. Chaque coordonnateur assurera la coordination du thème sous sa responsabilité en supervisant les travaux des comités techniques et en veillant à ce que toutes les activités de chaque comité technique soient mises en œuvre conformément  aux stratégies approuvées dans le Plan stratégique.

Enfin, le Plan stratégique 2016-2019 confirme que l’Association mondiale de la route travaille à demeurer premier leader international en matière d’échange de connaissances et d’informations sur les routes et les transports, un statut forgé au cours des cent dernières années.

Autres articles

Sur la toile

https://www.ville-rail-transports.com/ferroviaire/investir-milliards-deuros/
12 mars 2019

Ville Rail & Transports

https://www.ledevoir.com/societe/transports-urbanisme/549575/ouvrir-les-portes-des-taxis-aux-courses-partagees
11 mars 2019

Le Devoir

https://www.lapresse.ca/affaires/economie/transports/201903/11/01-5217837-lion-lance-le-premier-camion-electrique-de-classe-8.php
11 mars 2019

La Presse